Ysance - Your data in action

    Le Big Data, c'est aussi l'affaire des PME

    [fa icon="calendar"] 04/09/12 12:59 / par Romain Chaumais

    Conceptual shot data mining Conceptual shot data mining

    Le volume des données textuelles, audiovisuelles et graphiques explose. Pour en extraire des informations pertinentes, les grands groupes et les poids lourds du Web s’appuient sur des solutions Big Data. Mais les start-ups et les PME peuvent aussi y trouver leurs comptes.

    Les internautes et les entreprises ne cessent de produire et d'échanger des informations. Ce constat n'est pas nouveau, mais avec la montée en puissance des réseaux sociaux et des accès via des terminaux mobiles (comme les smartphones et les tablettes), ce volume explose. Selon le cabinet d'analyses Gartner, à l'horizon 2015, il pourrait atteindre 8 Zo (Zettaoctets). Pour mémoire, un Zo est égal à un milliard de To (Teraoctet), soit l'équivalent de 250 milliards de DVD !

    Face à cette avalanche de données, les grandes entreprises et les géants du Web comme Google et Yahoo ! s'appuient sur des technologies dites de Big Data pour en tirer des analyses pertinentes.

    Mais ces solutions ne sont plus réservées aux grands groupes. Aux États-Unis, toutes les start-ups les ont intégrées dans le développement de leur business. En France, seules les jeunes pousses dans les jeux vidéo et les réseaux sociaux, notamment, testent cette solution. Et elles en tirent des avantages !

    Retour sur investissement en quelques jours

    C'est le cas de l'éditeur IsCool Entertainement qui développe des jeux sur Facebook. Ses titres attirent environ 1,5 million de joueurs par mois et génèrent, par jour, de 500 millions à 1 milliard d'interactions entre membres. C'est une mine d'informations impossible à analyser sans recourir au Big Data. Notamment quand il s'agit de découvrir avec précision le comportement des internautes. Parmi ces interrogations : comment un jeu devient-il addictif ? Une analyse a conclu qu'un utilisateur décidait de s'engager dans le jeu à partir du moment où 10 de ses « amis » Facebook y jouaient aussi. L'éditeur a donc adapté le déroulement du jeu en phase de démarrage afin que l'internaute ait rapidement 10 « amis » y participant. Le coût de quelques milliers d'euros de l'analyse a généré un retour sur investissement en quelques jours !

    Cet exemple montre que le Big Data s'avère très utile aux PME. Mais il ne suffit pas à lever toutes les réticences. L'offre est très riche et très mouvante aujourd'hui. Pour les grandes entreprises, c'est un atout. Pas pour les PME qui attendent, au contraire, plus de clarté pour se lancer.

    Elles peuvent néanmoins se forger un premier avis en posant, au sein de ces outils, toutes les questions qu'elles n'ont jamais osé formuler. Par exemple : parmi mes clients, existe-t-il des segments de population aux comportements précisément identifiés et qui m'encourageraient à organiser des campagnes marketing personnalisées ? En entrant ce genre de données brutes dans une plate-forme de Big Data, l'entreprise pourra savoir s'il y a de la valeur derrière ces fameuses questions. Et ce premier pas vers le Big Data ne lui coûtera que quelques centaines d'euros !

    Ces tarifs abordables s'expliquent par la montée en puissance des solutions s'appuyant sur le Cloud Computing. De plus en plus d'offres proposent ce genre de services en « paiement à la demande ». L'un des exemples les plus récents est Big Query. Développé par Google, cet outil traite de gros volumes de données. Les coûts deviennent acceptables pour identifier une information intéressante. Par exemple, l'analyse de 500 Go par cinq machines pendant 5 heures revient environ à 200 €. Il y a aussi de nombreux programmes Big Data en Open Source ou en version communautaire.

    Ces nouveaux modèles économiques permettent aux PME de bénéficier des avantages du Big Data pour étudier le comportement de chacun des internautes visitant leur site, optimiser leur logistique ou encore trier toutes les informations produites par leurs chaînes de production.

    Thèmes : Actu Ysance, Décisionnel, Cloud Computing, Big Data

    S'abonner au blog