Ysance - Your data in action

    Article Ionis Mag : Laurent Letourmy - Epita promo 1996 - Cofondateur Ysance

    [fa icon="calendar"] 07/07/14 13:12 / par Hélène Allouard

    Article Ionis Mag : Laurent Letourmy - Epita promo 1996 - Cofondateur YsanceCet Ancien Epita, multi- entrepreneur, a cofondé Ysance en 2005, une agence conseil en technologie digitale forte de 100 collaborateurs.

    Quel entrepreneur êtes-vous ? Je suis tombé dans l'informatique tout jeune et je suis entrepreneur depuis le début. J’ai créé ma première société à la sortie de l'EPITA, réalisé deux introductions en bourse en dix ans et gagné deux hackatons internationaux (chez Yahoo! et Facebook) ! ...

    Je fais partie des entrepreneurs-ingénieurs ou entrepreneurs-hackers: je n’ai ni un profil marketing, ni commercial, je m’y suis formé sur le tard. J'aime avec mes associés et mes équipes découvrir les usages technologiques de demain en évan- gélisant le marché (ce que nous avons fait ces dernières années par exemple avec le Cloud Computing et le Big Data).

    Qu’est-ce qui a guidé votre parcours ?

    Je crois que mon parcours est gouverné par plusieurs questions. Quelle sera la prochaine vague technologique ? Á quoi servira-t-elle ? Quel est le meilleur moyen de l'adresser et avec qui ? Je crois en l'ap- plication de la technologie, mon but n’est nidefairedelaR&DpourdelaR&D,nide m’amuser avec la technologie. Ce qui me motive, c’est de résoudre des problèmes, de faire émerger de nouveaux services et des idées fraîches. Je cherche à faire ce qu’il était impossible de réaliser avant. L’innovation ne m’intéresse que si elle se traduit en usage ou en application.

    Existe-t-il une qualité particulière pour être entrepreneur ?

    Par forcément. Je pense pour ma part qu'il faut avoir l'estomac solide, aimer s'impliquer à 200 % et savoir partager les succès et les échecs avec son entourage pour construire. Par ailleurs, je ne m'étais pas rendu compte à quel point les entre- preneurs sont observés par la société, les collaborateurs, les équipes, l'environne- ment proche..., avec un sentiment double d'admiration et de jalousie. Ce sont des émotions ambivalentes, qu’on a parfois tendance à oublier. C’est surtout un moteur parce qu’on n’a pas le droit de décevoir et qu’il faut un capitaine dans le navire. Quoi qu'on en dise, l'échec est encore sociale- ment mal accepté en France.

    Quels sont les moteurs de création d’une entreprise ?

    Une entreprise se crée sur de bonnes idées, des rencontres importantes, au moment opportun, avec ou sans argent. Elle peut se bâtir à n'importe quel instant de la vie, j'en suis persuadé, même si cer- tains moments sont moins évidents que d'autres. Mes moteurs de déclenchement sont similaires, quels que soient les projets et les sociétés : se mettre à risque, vouloir se dépasser, vouloir créer, être autonome...

    Quel conseil donneriez-vous aux entrepreneurs en devenir ?

    Celui que j'ai lu récemment dans un maga- zine business : 1/ Développer du chiffre d'affaires. 2/ Faire mieux avant de faire moins cher. 3/ Revenir à la règle n°1 !

    Source : Ionis Mag

    Thèmes : Actu Ysance, RH

    S'abonner au blog